28 février -Réunion publique à l’école de la Fradinière 19h30

Ecole de la Fradinière
Réunion publique  ce soir, vendredi 28 février 2020 à 19h30
Evelyne Bouillon et la liste aux élections municipales « Saint Hilaire l’Océan, c’est maintenant! » vous invite à venir échanger sur l’avenir de notre commune

Que dire des voeux du maire sortant?

Le samedi 11 janvier, le maire et la municipalité sortants ont invité les hilairois  à la traditionnelle cérémonie des vœux.

Le maire sortant s’est voulu bref en raison de la loi qui impose aux élus un devoir de réserve et de neutralité à quelques semaines des élections municipales.

Cependant, de son discours, nous pouvons retenir beaucoup d’enseignements.

Le principal est que le maire sortant va aller chasser sur les terres de ses concurrents en reprenant certains de leurs thèmes de campagne.

Il va aussi chercher à se parer des atours qu’il n’a pas et à faire oublier ses points faibles.

Ainsi, s’est-il fait le chantre de la démocratie participative que nous voyons, aujourd’hui, fleurir dans sa bouche. Et d’énoncer les différentes commissions extra municipales, réunions de quartier qui se sont tenues pendant son mandat. Encore faudrait-il qu’elles aient été utiles et suivies. Les hilairois qui ont donné de leur temps, qui ont travaillé dans ces commissions ont eu le sentiment que le maire sortant et sa municipalité se moquaient d’eux. Des membres du Conseil des Sages n’ont-ils pas dit à notre maire sortant qu’ils valaient mieux arrêter les travaux du Conseil puisque lui et sa majorité ne les prenaient pas en considération ?

Si monsieur le maire sortant pratiquait si bien la concertation, pourquoi, au moment de la modification du PLU, a-t-il eu à faire face à la colère de centaines d’hilairois ? La réponse est simple. Le travail d’explication n’a pas eu lieu, la concertation n’a pas existé. Comme a chaque fois, c’est le passage en force qui a prévalu.

Une preuve édifiante. Pour la deuxième fois, le maire sortant a fait procéder à des publications légales avant le vote du conseil municipal. Ainsi, méprisant les élus et la population, il publiait dans le Courrier Vendéen et Ouest France l’adoption du PLU avant le débat et le vote du conseil municipal !

Bel exemple de démocratie !

Non, monsieur le maire sortant, vous ne pratiquez pas la démocratie participative. Vous êtes plutôt un adepte du coup de force. Et cela, ce n’est pas très républicain.

Pour le PLU,  vous avez voulu nous expliquer la contrainte des textes et lois réglementaires. Petit garçon pris en faute qui dit « c’est pas moi, c’est pas ma faute ». Quant à l’équilibre du PLU dont vous vantez  le mérite, les hilairois mécontents vous démontrent le contraire !

La somme des intérêts particuliers ne fait pas l’intérêt l’intérêt général, dites-vous. Certes, mais la somme des intérêts privés répond encore moins a l’intérêt général et les hilairois ne sont pas dupes.

La culture a fait l’objet de votre intervention. Deux points ont retenu l’attention.

La bourrine du Bois Juquaud dont vous souhaitez la réouverture et dont vous voulez conserver le label musée de France.

Pour répondre à ces souhaits, vous voulez qu’un projet scientifique soit défini mais ce projet a été écrit il y a trois ans ! Vous conviendrez qu’il y a retard à l’allumage ou, une fois de plus, que vous n’avez pas écouté…et vous avez pris la décision d’une fermeture prématurée incompréhensible.

Vous avez évoqué la manifestation Vers les Arts, certainement pour vous en féliciter. Pourtant, après l’édition 2019, des informations ont circulé sur la transformation de ce festival. Nous craignons le pire !

Enfin, vous, le maire sortant, vous avez dit tout le bien que vous portez à la communauté de communes. Pourtant vous avez omis de dire que son fonctionnement laisse à désirer ; que la fiscalité qu’elle impose aux habitants du Pays de Saint Gilles est anormale et que son augmentation s’ajoute à celle des communes qui ne compensent pas le transfert des compétences ! Le rapport de la Chambre Régionale des Comptes de janvier 2019 est édifiant à cet égard.

Vous n’avez eu aucun mot pour le projet de port de Bretignolles. Monsieur Chabot ne va pas être content, vous qui faites en sorte de toujours être à côté de lui sur la photo. Pas un mot sur le désastre environnemental, écologique et financier que vous préparez avec votre collègue, Président de la Comcom ! Les impôts intercommunaux des  hilairois contribueront au financement d’un projet dont la première évaluation est au minimum de 41 millions d’euros !

Enfin, vous vous réjouissez de la bonne santé des finances de la commune. Alors pourquoi ne pas diminuer la pression communale alors que 29 compétences sont passées à la communauté de communes et que les impôts de la comcom ont augmentés.

Vous nous avez appris, monsieur le maire sortant, que vous réfléchirez en 2020 aux projets en cours et que le début des travaux étaient pour 2021. Étrange façon de procéder que de détruire avant de savoir par quoi remplacer. Cette façon de gérer l’avenir de la commune montre, à l’évidence, que vous ne sentez pas battre le cœur de la commune. En attendant, vous nous laissez des terrains vagues, des friches un peu partout !

Au final, comme d’habitude, le maire sortant a privilégié le spectacle et utilisé la communication pour masquer les défauts de sa politique pendant six ans.